•  A la recherche de l'ombre perdue 

    Col et Chapelle du St PilonUn Clic! sur les Photos pour agrandissement et une meilleure définition 

    Fiche Technique 

    Difficulté: Facile  

    KM 

    Durée de marche effective 

    Dénivelé positif cumulé (mètres)  

    8,15  

    2 h 45 

    480
     

     

    Nous sommes mi-mai, il fait pourtant particulièrement chaud à Marseille, mais nous avons tout de même décidé de partir aujourd'hui en randonnée.

    Oui mais où ?

    La Sainte Victoire étant trop exposée, les calanques idem, il ne restait donc que la Sainte Baume (*), face nord, offrant certainement une température beaucoup plus agréable.

    (*) Sainte baume vient du provençal "Santo baumo", la grotte sacrée. Depuis toujours, cette forêt sombre, adossée à une haute falaise a rendu les hommes craintifs vis-à-vis d'elle ce qui a certainement permis de la protéger. Cette protection s'est renforcée avec l'histoire de Sainte Marie Madeleine qui y aurait vécu 30 années. Depuis, la montagne et sa grotte sont devenues un lieu de pèlerinage et sa forêt sacrée. 

    Nous prenons donc la direction de Gémenos, franchissons le Col de l'Espigoulier et après avoir traversé le Plan d'Aups, arrivons devant l'Hostellerie de la Sainte Baume où nous garons notre véhicule.

    Le départ se fait aux alentours de 10h , du parking de l'Hostellerie, en direction de la grotte de Marie Madeleine en prenant le GR 9 (Photo 1), qui se dirige plein sud vers la forêt, dans laquelle nous pénétrons après avoir franchi un petit pont en bois. 

    Col et Chapelle du St Pilon
    1 - Début du GR 9

    Dans la forêt, nous prenons à droite la Voie Royale (Photo 2), bien ombragée et après environ une centaine de mètres, empruntons sur la gauche le GR 9, nommé à partir d'ici, Chemin du Canapé, toujours parfaitement ombragé. 

    Col et Chapelle du St Pilon
    2 - La Voie Royale 

    Après un petit obélisque en l'honneur de Marie Madeleine, ce magnifique sentier, en sous-bois, nous gratifie d'une fraîcheur appréciable. De nombreux escaliers de pierre ont été façonnés pour faciliter la progression des pèlerins (Photos 3 et 4).

    Col et Chapelle du St Pilon
    3 - Sur le sentier du Canapé

    Col et Chapelle du St Pilon
    4 - Sur le sentier du Canapé

    La végétation, constituée de grands hêtres, chênes et ifs est ici très dense, ce qui rend la forêt obscure (Photo 5) et il n'est pas surprenant que toute une série de mythes, légendes et coutumes y soient associés, notamment en ce qui concerne le Chemin du Canapé sur lequel nous nous trouvons actuellement.

    Col et Chapelle du St Pilon
    5 - Sur le Canapé, à l'ombre 

    Ce nom "Chemin du Canapé" est issu d'une croyance remontant au début de notre ère, liée à la création de la grotte de Marie Madeleine.

    Il est dit "qu'à la mort du Christ la terre, ici, s'est mise à trembler, fissurant les rochers. D’énormes blocs se détachèrent de la falaise, ouvrant la grotte où, plus tard, Madeleine allait se réfugier.". Ce sont ces blocs éboulés que l'on voit plus bas dans la forêt et que l'on appelle « le Canapé ». Alors, mythe ou réalité, à vous de voir !

    Voilà pour le mythe, maintenant les coutumes, comme pour un couple de tenter le passage dans l’étroit couloir du rocher du Canapé, la main dans la main, pour s’assurer de la persistance de leur union.

    Nous voilà donc devant le rocher que l'on nous a désigné comme étant le Canapé en question (Photo 6). Evidemment il n'a aucunement la forme d'un canapé tel qu'on peut le concevoir de nos jours et par ailleurs, nous ne voyons pas de fissure au travers de laquelle une (ou deux) personnes pourraient se faufiler. C'est donc un des canapés du sentier, mais peut- être pas celui attaché à la coutume décrite plus haut.

    Col et Chapelle du St Pilon
    6 - Le Canapé...peut être ?

    Après environ 1km d'ascension, nous prenons à gauche et arrivons à l'intersection avec le Chemin des Roys, devant l'oratoire. À droite se trouve la voie, plutôt raide et se terminant par un escalier de 150 marches (*), permettant d'atteindre la Grotte de Marie Madeleine (voir lien La grotte aux œufs - la Sainte Baume). C'est là que nous rencontrons une sympathique randonneuse, venue faire pénitence dans la grotte, nous signalant que les plus motivés, et qui souhaitent ardemment voir leurs vœux se réaliser, gravissent parfois ces marches à genoux. Elle nous demande, avec un petit sourire, si nous serions prêts à le faire nous-même (Hum! certainement.....mais peut être pas aujourd'hui !).

    (*) Les 150 marches, symbolisent les 150 "Je vous salue, Marie" du rosaire. 

    Nous choisissons plutôt de continuer sur le GR 9, en direction du Col du Saint Pilon en passant devant la petite Chapelle des Parisiens (*). Ses murs sont en pierre, et le toit est constitué de planches de bois ou bardeaux (Photo 7). Une solide porte en bois sur le devant empêche tout randonneur de pénétrer dans la chapelle, mais à travers les barreaux et en ajustant parfaitement la sensibilité de l'appareil photo, voilà ce que l'on peut voir à l'intérieur (Photo 8).

     (*) La Chapelle des Parisiens ou chapelle des Morts a été construite en 1629 à l'initiative du contrôleur général des impôts, Esprit Blanc, pour y faire célébrer des messes à l'intention des défunts de sa famille. Monsieur Blanc habitait Aix en Provence, une maison que des Parisiens avaient rendue célèbre. Cette chapelle a été saccagée à la Révolution, a bénéficié ensuite de plusieurs restaurations, la dernière datant de 2009. 

    Col et Chapelle du St Pilon
    7 - La Chapelle des Parisiens

    Col et Chapelle du St Pilon
    8 - Vue de l'intérieur de la chapelle

    Juste après la chapelle, le GR 9 est relativement large (Photo 9) mais devient rapidement assez étroit et est ensuite aménagé avec des marches de pierres, jusqu'au col.

    Col et Chapelle du St Pilon
    9 - Sur le GR 9 après la Chapelle des Parisiens 

    Nous rencontrons un autre oratoire (Photo 10) et débouchons sur la crête où le contraste est saisissant par rapport à ce que nous avons traversé précédemment. Les grands arbres ont disparu et nous retrouvons une végétation typiquement méditerranéenne qui n'offre évidemment aucune protection contre le soleil qui, maintenant, frappe fort. Heureusement, Dame Nature a décidé aujourd'hui de nous être agréable et nous fait le présent d'une légère brise qui nous apporte suffisamment de fraîcheur. La vue est magnifique avec, au sud, le massif des calanques et la Méditerranée qui scintille et, au nord, la Sainte Victoire.

    Col et Chapelle du St Pilon
    10 - Oratoire avant le Col du St Pilon

    Au col du Saint Pilon (alt. 942 m), nous prenons, à droite, le GR 98, chemin rocailleux, jusqu’à la Chapelle du Saint Pilon (alt. 1000 m) (Photo 11). (*). Cette chapelle de taille modeste est située au bord de la falaise, juste au-dessus de la grotte de la Sainte-Baume. L'intérieur est plutôt austère, avec une simple statue de Marie Madeleine, portant son vase de parfum et qui remplace une précédente statue  vandalisée en 2020. Cette statue, temporaire, en plâtre devait être remplacée par une autre, en marbre. Elle représentait la sainte élevée par les anges, mais malheureusement, jugée indécente par certains.

     (*) La tradition dit que depuis la grotte, des anges élevaient sept fois par jour sainte Marie-Madeleine jusqu'au sommet de la montagne pour qu'elle vienne prier. Un pilier, ou pilon, surmonté d'une statue de Marie-Madeleine a été installé à cet emplacement. En 1493, la chapelle du Saint-Pilon est construite, adossée à ce pilon. À plusieurs reprises, la chapelle a subi des dégradations et des restaurations, dont une, importante, en 2015. 

    Col et Chapelle du St Pilon
    11 - Chapelle du Saint Pilon

    Là encore, la vue panoramique est exceptionnelle (Photo 12). Au centre de la photo nous distinguons les bâtiments de l'Hostellerie de la Sainte Baume et à l'horizon nos voyons se dessiner la blanche falaise calcaire de la Sainte Victoire.

    Col et Chapelle du St Pilon
    12 - Vue panoramique depuis la Chapelle du St Pilon

    Nous poursuivons sur le GR 98 et à beaucoup d'endroits ce sentier est majoritairement constitué de lapiaz peu agréables. Il faut donc faire très attention à ne pas se tordre une cheville. Heureusement, pour notre plus grand plaisir, quantité de fleurs sauvages multicolores parsèment le paysage, un peu à la manière d'un tableau impressionniste (Photo 13).

    Col et Chapelle du St Pilon
    13 - Sur le GR 98 parsemé de fleurs

    Nous arrivons au Pas de la Cabre (Photo 14). Tiens, encore un ! En effet il y a un Pas de la Cabre dans la Sainte Victoire, un dans les calanques où on trouve aussi le Col des Chèvres. C'est ici que débute le sentier marron.

    Col et Chapelle du St Pilon
    14 - Pas de la Cabre

    Il est midi et nous décidons de nous accorder du temps pour un rapide casse-croûte. Après cette pause, nous nous engageons sur ce sentier marron qui descend en balcon au bord de la falaise.

    Nous y rencontrons quantité de fleurs et notamment de très beaux asphodèles ramifiés qui font, certes, le bonheur de nos yeux mais également celui de centaines d'abeilles locales se régalant du nectar produit par cette élégante plante (Photos 15 et 16).

    Col et Chapelle du St Pilon
    15 - Asphodèle ramifié

    Col et Chapelle du St Pilon
    16 - Des Asphodèles partout sur le sentier

    Ce sentier est réellement magnifique et étant situé face nord, est parfaitement protégé du soleil. Il descend en longeant la falaise, avec vue sur la Chapelle du St Pilon (Photos 17 et 18).

    Col et Chapelle du St Pilon
    17 - En descendant le sentier marron

    Col et Chapelle du St Pilon
    18 - Descente du sentier marron avec vue sur la chapelle

    Nous arrivons à un croisement avec à gauche le sentier, tracé vert, qui part vers les ruines de l’ermitage construit par Dalmace Moner au XIVème siècle et vers la Grotte aux Oeufs (voir lien La grotte aux œufs - la Sainte Baume).

    Nous poursuivons sur le sentier marron et arrivons à l'oratoire, surmonté d'une grande croix, situé sur l'esplanade au-dessus de laquelle se trouve le treuil utilisé par les moines, pour approvisionner le sanctuaire.

    Nous rejoignons enfin le fameux Chemin du Canapé qui nous ramène tranquillement au parking.

    Au total, malgré la chaleur assez lourde que nous avions sur la région, nous sommes assez satisfaits d'avoir choisi ce parcours "à l'Ombre".

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires